Voici notre paraorchestre, où est le vôtre?

Quand la gloire et le bonheur de vos rêves se réalisent, n’est-ce pas un moment éphémère mais incroyable? C’est ce qui arrive à Charles Hazlewood et son Paraorchestre Britannique.

Nombre d’entre-nous, des centaines de millions de personnes dans le monde, ont regardé la cérémonie de clôture des Paralympiques 2012 à Londres au début de cet automne. Le point d’orgue de la cérémonie a vu un orchestre nouvellement formé de 17 musiciens non valides jouer aux côtés de Coldplay et Rihanna.  Ce moment a sans nul doute touché le monde entier, mais pour les quelques-uns d’entre-nous qui ont suivi tout le parcours, ce fut encore plus magique.



L’histoire remonte à un an, quand Charles Hazlewood fit se produire 4 musiciens handicapés pour la première fois en public, au TEDxBrussels 2011. Le groupe improvisa remarquablement et interpréta la chanson anglaise traditionnelle –“Green sleeves” – devant un public interdit. C’est à ce moment qu’ils nous firent part de leur audacieuse suggestion: “Chaque pays devrait avoir un paraorchestre, quelles qu’en soient la taille et la forme. Voici le nôtre. Où est le vôtre?

“Every country should have a paraorchestra of all shapes and all sizes. No question about that. So here is our paraorchestra. Where’s yours?”

Notre orateur continue: “Nous sommes au début de notre projet.  Nous avons besoin de vous. Nous avons besoin de la communauté internationale afin de vivre ce rêve que cet orchestre soit toutes voiles dehors pour l’été 2012.”

En évoquant il y a un an les Paralympiques, il disait: “Quand les Paralympiques se tiendront à Londres l’année prochaine  aucune personne sensée sur la planète ne doutera plus de la justesse du sport des handicapés. Quelle opportunité extraordinaire de participer.”

Un an après, non seulement son rêve s’est concrétisé, mais le résultat a dépassé toutes nos espérances. Partager la scène avec des artistes mondialement acclamés comme Coldplay, Rihanna et Jay-Z semble n’avoir été que la première part du gâteau. Il est maintenant question de tournée européenne, d’enregistrements en studio, sans oublier la file d’attente des musiciens handicapés cherchant à rejoindre l’orchestre.


La motivation pour le paraorchestre m’est aussi profondèment personnelle. Etant particulièrement proche de cette réalisation, je ne peux que vibrer davantage à l’idée d’avoir ce type de plates-formes permettant à certains d’exprimer leur vision et d’engager les communautés à faire en sorte que leur voix soient entendues. C’est magnifique de voir TEDxBrussels embarqué dans cette mission: porter une plate-forme où rêves et visions deviennent réalité. 

Je vous invite à me rejoindre à l’édition 2012 de TEDxBrussels afin de découvrir encore plus d’idées créatives et des gens extraordinaires qui portent leurs rêves et les réalisent...

Merci à Diana, Brigitte et Jean pour le support à l'écriture et la traduction de ce post.